Goélands

Lors de la première rencontre avec un goéland, on tombe souvent sous le charme. Il fait un bruit de mouette (d’ailleurs il n’y a pas de différence scientifique entre goélands et mouettes), il rentre parfaitement dans le cadre maritime de vos vacances, il est impressionnant, il a l’air chez lui.

Vous vous sentez ailleurs. Evidemment, vous êtes chez lui.

A force de les observer, nous en sommes venus à distinguer les goélands des villes (enfin du port), en grandes bandes désorganisées, plutôt charognards et très querelleurs, des goélands des champs. Vérification faite, nous n’étions pas très loin de la vérité, enfin pas tout près non plus: il existe 31 espèces de goélands de par le monde, dont 5 en France. Ca donne envie de voyager uniquement pour rencontrer de nouveaux goélands. Le goéland des villes est le goéland argenté.

GOELANDS DES VILLES

Ne vous leurrez pas, ils n’ont pas trouvé le poisson eux-même. Le type sur le bateau d’à côté leur à jeté. 

Prêtez attention au regard de celui derrière… et oui, on en perd sa poésie maritime.

Ah oui, des sensations fortes. Sensations hitchcockiennes.

M

GOELANDS DES CHAMPS (comprenez des côtes sauvages).

Bien plus élégant que sont collègue des villes, le goéland de la côte sauvage sait se détacher du groupe pour se fondre dans le paysage. Il gueule moins, est plus majestueux. Celui-là on l’aime. On le verrait bien sur une carte postale. Celui-ci est probablement un goéland marin (larus marinus, pour faire classe), rapace de mer.

Il sait vous surprendre: après de longues minutes à attendre son envol, le bouton déclencheur à moitié enfoncé, mon imprévisible sujet à choisi le plongeon:

facétieux personnage.

Ils sont plus beaux que les goélands argentés. Mais leur manières, apparemment plus fines, n’ont rien de délicat. On apprend par exemple qu’ils aiment chasser le lapin: attrapent des lapereaux, les larguent dans la mer et viennent les repêcher une fois morts.

L’avantage du goéland, malgré sa grande vulgarité, c’est que comme il est partout, absolument partout (même dans votre lit si vous le laissiez faire), on arrive à faire une chouette photo à un moment ou à un autre.

Mon rêve, à moi, c’est de voir des macareux moines… Je les adore depuis que je suis petite mais je n’en ai jamais vu de mes propres yeux. En attendant, je me contente des figures des goélands….

Publicités